Chirurgie réfractive

Chirurgie réfractive

Pour bénéficier d’une chirurgie réfractive au laser, il faut remplir certaines conditions telles que : correction optique stable depuis plus de 2 ans, âge de plus de 23 ans, épaisseur de cornée (pachymétrie) suffisante pour pouvoir « sculpter » la correction optique au sein de la cornée, bonne qualité de larmes. Cette chirurgie n’est pas prise en charge par la sécurité sociale mais votre mutuelle pourra prendra en charge une partie : renseignez-vous.

La PKR consiste à modeler la cornée à l’aide d’un laser EXCIMER en appliquant directement le laser sur la surface de l’œil après avoir retiré au préalable la couche superficielle de la cornée (l’épithélium).

L’opération se pratique sous anesthésie topique, c’est à dire avec de simples gouttes de collyres instillées quelques secondes avant l’intervention qui vont anesthésier l’œil. 

Le laser permet de sculpter le volume cornéen souhaitée ce qui permet de corriger le défaut optique initial une fois la cornée cicatrisée.

La PKR est efficace pour corriger les myopies faibles ou moyennes de -1 à -5 dioptries et les astigmatismes modérés jusqu’à 3 dioptries.

Les inconvénients de l’opération PKR résident dans la récupération (douleur postopératoire) de 48 à 72 heures, temps nécessaire à la cicatrisation de l’épithélium et une récupération visuel total moins rapide allant d’une semaine voire un mois.

L’avantage du laser Excimer de surface demeure l’absence de réalisation du capot cornéen. La technique PKR reste une solution si la cornée est trop fine pour être traitée par LASIK ou pour des nécessités d’aptitude professionnelles ou encore pour des sports ou métiers à contact potentiel avec l’œil.

Le LASIK est rapidement devenu le traitement de référence dans le monde entier pour corriger un plus large panel de défauts visuels (la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie) avec des suites opératoires très confortables puisque le patient peut, en général, reprendre ses activités dès le lendemain de l’intervention. 

Le LASIK est une technique opératoire réalisée en 2 étapes. La première étape consiste à réaliser un lenticule cornéen superficiel, permettant d’accéder ainsi au stroma afin de réaliser la seconde étape qui consiste dans l’ablation tissulaire sous le lenticule. Ce dernier sera repositionné à la fin du modelage au laser EXCIMER. Cette technique est plus invasive que la PKR, du fait de la découpe cornéenne, et ne peut être proposée en cas de doute sur une cornée présentant certaines caractéristiques. La découpe cornéenne peut être réalisée par micro-kératome, c’est-à-dire une lame automatisée, ou plus fréquemment par le biais d’un deuxième laser appelé femtoseconde qui présente un profil de sécurité optimisé. Ce laser délivre des bulles de cavitation jointives qui séparent les lamelles cornéennes afin de créer un lenticule (capot) cornéen parfait. Le LASIK fait donc intervenir deux lasers, le premier réalisant la découpe du lenticule, le deuxième modelant la cornée en fonction du trouble réfractif à traiter.

Les avantages du LASIK sont une récupération rapide, peu de douleurs et une gamme de défauts visuels corrigeables plus grande. Le coût est en revanche légèrement supérieur à la PKR. Il peut y avoir des complications liées au capot mais elle sont très rares.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.